THE DROPLET

14 Sep 2017

THEDROPLET_1193

The Harmonist présente son projet environnemental, « The Droplet » (La Gouttelette), destiné à mettre en évidence l’urgence des problèmes liés au réchauffement climatique, à la pénurie et à la conservation de l’eau. L’exposition inaugurale de l’installation a eu lieu du 6 au 20 septembre à l’exposition AD INTERIEURS 2017 de la Monnaie de Paris.

« Comment utilisons-nous les ressources en eau ? Comment le réchauffement climatique affectera-t-il la vie des gens dans un proche avenir ? Comment changer notre approche des problèmes liés aux ressources en eau ?

Notre projet est conçu pour fournir une plate-forme de discussion sur ces questions d’une importance capitale pour l’humanité.

La philosophie sur laquelle repose « The Harmonist » est basée sur l’étude et le traitement soigneux des cinq éléments qui constituent la base même de notre existence et qui sont les composants de base du monde qui nous entoure – le feu, la terre, le métal, l’eau et le bois.

Dans le respect de l’environnement qui sous-tend chaque nuance de notre activité, nous nous engageons dans un projet sur dix ans dédié à la sauvegarde de chacun de ces cinq éléments.

L’eau est un élément essentiel de la vie. Jusqu’à 60 % du corps humain adulte est constitué d’eau, et chaque système du corps humain dépend de l’eau pour fonctionner. La santé des écosystèmes de notre planète dépend de celle de nos ressources naturelles en eau.

L’installation artistique, conçue sous la forme d’une goutte d’eau qui tombe, a été développée en collaboration avec l’artiste Marcus Lutyens.

Une expérience multisensorielle, The Droplet invitera les participants à travers le son, l’odorat et le toucher, ainsi qu’en fournissant des informations sur la situation actuelle du réchauffement climatique.

Je crois que l’art a une capacité incroyable d’inspirer, d’encourager et d’unir les gens autour d’une cause, grâce à sa capacité de toucher l’âme humaine. C’est pourquoi nous exploitons le pouvoir de l’art comme moyen de sensibiliser le public aux questions relatives au réchauffement planétaire et au changement climatique.

Nous partageons les préoccupations mondiales concernant la pénurie et la conservation de l’eau, et c’est dans cet esprit que nous présentons The Droplet. »

Lola Karimova–Tillyaeva

QU’EST-CE QUE THE DROPLET ?

Construit en tube d’aluminium de 12m de haut et 6m de large, The Droplet est un pavillon qui fera le tour du monde en tant qu’installation remarquable pour des conférences, des performances et des événements de sensibilisation mettant en lumière les questions d’eau de portée mondiale. Une expérience multisensorielle, The Droplet sera spécialement conçu pour refléter le rôle historique de l’eau dans chaque lieu, en mettant l’accent sur les thèmes locaux liés à l’eau.

En engageant les participants à travers le son, l’odorat et le toucher, The Droplet ouvre naturellement la voie à des discussions sur la conservation et la gestion de l’eau.

Ces conversations sont stimulées par des citations pertinentes et tactiles, recueillis par des élèves du secondaire, et conçues par des scientifiques du climat, et des spécialistes de l’étude de l’eau, notamment Peter Gleick, Omar Yaghi, Mat England, Richard Seager et Phil Jones.

OÙ PUIS-JE FAIRE L’EXPÉRIENCE THE DROPLET ?

The Droplet sera exposé dans plusieurs endroits célèbres à travers le monde, tous choisis pour leur relation unique à l’eau. Le pavillon sera en tournée pendant deux ans et a été lancé à Paris en septembre.

Photoapprouve2

L’ÉQUIPE : COLLABORATION INTERNATIONALE

Le projet est soutenu par The Harmonist, et a été initié par la philanthrope Lola Karimova-Tillyaeva qui a joué un rôle actif à chaque étape.

En plus de l’artiste Marcos Lutyens, l’équipe de The Droplet comprend :

  • Le fabricant Scott Froschauer ayant de l’expérience dans la construction de sculptures et des constructions architecturales complexes et exigeantes
  • L’Institut d’Art et d’Olfaction, qui s’engage à promouvoir l’engagement public, artistique et expérimental avec le parfum.

Merci également à l’Alberta Pane Gallery et à Séverine Bader.

Lola Vision opt 1-483A7625

LA VISION DE LOLA KARIMOVA-TILLYAEVA POUR CE PROJET

La situation difficile

Alors que la hausse des températures modifie le système climatique de la planète et que la pollution menace notre existence même, la santé de notre planète est au centre de l’ordre du jour mondial. Nous devons accepter que le fait de fermer les yeux sur ce problème déclenchera des changements cataclysmiques dans le climat mondial et entraînera des perturbations de l’économie mondiale. Lorsque les éléments qui constituent le fondement même de notre planète sont en plein bouleversement, chacun d’entre nous, où que nous vivions, est affecté.

Si nous ne prenons pas de mesures audacieuses et ne prenons pas soin de la planète aujourd’hui, les générations futures devront faire face à un terrible héritage. En tant que mère de trois enfants, je me soucie non seulement de la santé de notre planète, mais aussi de celle de nos enfants.

Le pouvoir de l’art

Bien qu’il existe de nombreuses initiatives visant à trouver des solutions pratiques, j’ai décidé d’exploiter le pouvoir de l’art comme moyen de dissiper les idées fausses et d’attirer l’attention des gens sur les questions liées aux changements climatiques. L’art a une capacité incroyable d’inspirer, d’encourager et d’unir les gens autour d’une cause. C’est un tremplin pour la conversation.

Nous avons pris une seule goutte d’eau comme image visuelle principale pour ce projet. Une gouttelette est si simple et pourtant si extraordinairement formée, symbole poignant de la fragilité de cet élément le plus fondamental. En utilisant ce motif central, nous soulignons le rôle vital de l’eau dans tous nos écosystèmes. Alors que The Droplet entame son voyage de deux ans, nous utiliserons l’art comme plate-forme de sensibilisation et de discussion ouverte et internationale, non seulement sur les questions urgentes liées à l’eau, mais aussi sur les conséquences profondes et potentiellement catastrophiques du changement climatique dans son ensemble, inspirant ceux qui visitent le pavillon de The Droplet à faire partie de la solution de toutes les façons possibles. Il est important d’étendre la notion de maison au-delà des limites de notre propre arrière-cour. Notre maison est la planète Terre.Marcos Vision 483A7680

THE DROPLET : LA VISION DE MARCOS LUTYENS POUR CE PROJET

Pour moi, The Droplet est une synecdoque visuelle, car une seule gouttelette représente toute l’étendue de l’eau sur cette planète, à la fois dans nos corps individuels et dans l’environnement qui nous entoure.

Conçu sous la forme d’une goutte d’eau qui tombe, le pavillon agit comme un miroir des préoccupations relatives à l’eau, non seulement comme un lieu intrigant mais aussi comme un rappel frappant de la nécessité urgente d’aborder toutes les questions entourant cette ressource planétaire la plus précieuse, qu’il s’agisse de l’élévation du niveau de la mer, des sécheresses et des inondations, des migrations et des guerres, ou de l’effondrement des écosystèmes.

Pour renforcer ce sentiment d’urgence, Th Droplet est une expérience multisensorielle où les visiteurs sont particulièrement stimulés par le SON, l’ODEUR et le TOUCHER.

La conception dimensionnelle du SON de chaque lieu est spécifiquement adaptée au site, en s’appuyant sur des sons inhabituels liés à l’eau et des voix autochtones. Dans le cas du site inaugural de la Monnaie de Paris, par exemple, la conception sonore suit l’histoire de l’eau telle qu’elle a été utilisée dans la presse à la Monnaie de Paris au cours des siècles, particulièrement en ce qui concerne la révolution industrielle, où les graines du changement climatique lié à l’homme ont été semées.

La thématique de l’ODEUR sera partagée avec les visiteurs, en créant un lien subliminal et atavique avec la région et sa propre relation à l’eau.

Le sens du TOUCHER émerge d’une couche de brume qui dérive autour des limites du pavillon, et qui est elle-même définie par la forme d’une goutte d’eau.

En faisant appel aux sens et en éveillant une appréciation de l’environnement immédiat et de son histoire, j’espère que The Droplet favorisera une discussion fort nécessaire sur cet élément unique qu’est l’eau.

THE HARMONIST

The Harmonist est une maison de parfums inspirée de la philosophie chinoise ancienne de créer un équilibre intérieur et extérieur entre les cinq éléments fondamentaux : le feu, l’eau, le bois, le métal, la terre. Dix parfums de marque soigneusement élaborés par le parfumeur Guillaume Flavigny de Givaudan à l’aide d’ingrédients purs et précieux provenant du monde entier reflètent et mettent en valeur l’élément prédominant de celui qui les porte, renforçant ainsi le moi intérieur et le corps en les mettant en harmonie avec l’environnement extérieur.

Dans le respect de l’environnement qui sous-tend toutes les nuances de nos activités, depuis l’approvisionnement en ingrédients jusqu’à l’emballage de nos produits, The Harmonist s’engage à parrainer des causes philanthropiques de grande envergure visant à développer des solutions efficaces à certains des problèmes les plus urgents touchant un ou plusieurs de ces éléments fondamentaux qui constituent la base même de notre existence. Pour souligner ce fait, nous nous lançons dans un projet artistique sur dix ans en mettant en scène divers artistes, dont chacun d’entre eux prend un élément comme sa muse.

The Harmonist image

L’eau : la source de toute vie sur notre planète.

Chez The Harmonist, nous partageons les préoccupations mondiales concernant la pénurie et la conservation de l’eau, et c’est dans cet esprit que nous présentons The Droplet, la première installation de notre série artistique sur dix ans.

Notre œuvre inaugurale, The Droplet, parcourra le monde en tant que pièce maîtresse visuelle pour des conférences, des spectacles et des activités de sensibilisation qui mettent l’accent sur les nombreuses questions entourant l’eau. Cette expérience multisensorielle sera spécialement organisée en fonction du rôle historique que l’eau a joué sur chaque site. Les participants acquerront une compréhension intime de l’eau en tant qu’élément vital dans leur environnement, et nous espérons qu’à travers cette exposition engageante, nous pourrons contribuer à rétablir l’équilibre, en restant fidèles à notre conviction que « l’harmonie est la source de la beauté ».

LOLA KARIMOVA-TILLYAEVA

Lola Karimova-Tillyaeva

Née en 1978 dans la capitale ouzbèke de Tachkent, Lola Karimova-Tillyaeva a obtenu une licence et une maîtrise en droit international de l’Université de l’économie mondiale et de la diplomatie de Tachkent, avant de recevoir un doctorat en psychologie de l’Université d’État de Tachkent.

Philanthrope active, Mme Karimova-Tillyaeva dirige trois organisations caritatives majeures en Ouzbékistan et est reconnue pour son rôle clé dans la promotion de l’éducation et du sport, ainsi que dans la défense des droits des orphelins et des enfants handicapés en Ouzbékistan.

Dans son rôle actuel d’ambassadrice de l’Ouzbékistan auprès de l’UNESCO, Mme Karimova-Tillyaeva se concentre principalement sur la promotion du patrimoine culturel ancestral de l’Ouzbékistan, en vue de promouvoir une meilleure compréhension et un respect mutuel entre les civilisations.

Mme Karimova-Tillyaeva est aussi la visionnaire à l’origine de The Harmonist, une maison de parfums inspirée de la philosophie chinoise ancienne du Feng Shui. Créés par un célèbre parfumeur français en faisant appel aux meilleurs ingrédients naturels du monde entier, les parfums sophistiqués incarnent les cinq éléments considérés comme les éléments constitutifs de tous les phénomènes naturels – métal, feu, terre, eau et bois. Cette initiative novatrice est l’expression appropriée de la conscience aiguë de Mme Karimova-Tillyaeva en matière d’environnement, ce qui l’a incitée à soutenir plusieurs initiatives caritatives dans ce domaine.

Lola Karimova-Tillyaeva est mariée à l’homme d’affaires Timur Tillyaev et ensemble ils ont trois enfants : deux filles et un fils.

À PROPOS DE L’ARTISTE

Marcos bio

L’artiste qui est à l’origine de The Droplet est Marcos Lutyens.

Le travail de Lutyens se concentre sur la conscience en la prologeant vers des récits relatifs à l’humanité, à l’environnement et à tous les systèmes vivants.

Sa première pièce majeure sur le changement climatique a été lancée à l’exposition de la Royal Academy of Arts de Londres « Earth : Art of a changing world » en 2009. Depuis lors, Lutyens a travaillé en collaboration avec de nombreux scientifiques dans le domaine de la biologie et des neurosciences, pour nous aider à découvrir comment les tendances profondément enracinées de survie et de coexistence peuvent être accessibles à travers l’art et la science.

Avec une liste impressionnante d’expositions internationales à son nom, la vision de Lutyens pour ce projet en cours est d’impliquer nos sens émotionnels de l’odorat, du son et du toucher comme partie intégrante de l’expérience de The Droplet, pour inviter les visiteurs à se joindre à une conversation urgente sur le changement climatique avant qu’il ne soit trop tard.

DSC_0342 recadrage BD