Rapport sur les activités de la Délégation permanente de l'Ouzbékistan auprès de l'UNESCO en 2008-17

01 Feb 2018

Depuis 2008, lorsque la Délégation permanente de l’Ouzbékistan a commencé ses travaux, l’UNESCO a inscrit les éléments suivants du patrimoine culturel de l’Ouzbékistan sur sa Liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité : L’espace culturel de Boysun ; le genre de chant traditionnel Katta ashula ; la tradition de musique classique de Shashmaqom ; le festival de printemps de Navruz ; et l’art folklorique verbal ouzbek d’Askiya. En 2016, les traditions relatives à la spécialité culinaire ouzbèke « palov » ont été ajoutées à la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité. La même année, le Tien-Shan occidental, l’une des plus grandes chaînes de montagnes du monde, qui s’étend sur trois pays – le Kazakhstan, le Kirghizistan et l’Ouzbékistan – a été déclaré Site du patrimoine mondial.

En décembre 2017, lors de la 12e session du Comité du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO tenue sur l’île de Jeju (République de Corée), les méthodes traditionnelles de fabrication d’atlas et d’adras ont été inscrites au Registre des bonnes pratiques de sauvegarde de l’UNESCO.

Tous ces événements jouent un rôle clé dans le renforcement des liens sociaux, la promotion des valeurs de solidarité et d’unité, et le soutien à la continuité des traditions locales qui font partie de l’identité culturelle de notre pays.

Les activités d’édition ont été l’un des piliers du travail de la Délégation permanente au cours des 10 dernières années.

Afin de préserver l’art traditionnel du tissage de la soie ouzbek, la Délégation permanente et la Fondation Islam Karimov ont publié ensemble un livre intitulé « La Renaissance de la soie ouzbèke ». Ce livre, publié en quatre langues – anglais, français, russe et ouzbek – retrace l’histoire de la fabrication de la soie en Ouzbékistan, depuis ses débuts mythiques jusqu’aux magnifiques innovations des maîtres tisserands et designers d’aujourd’hui.

La Délégation permanente, en collaboration avec la Fondation Karimov ont également publié un catalogue consacré à l’histoire du tissage de la soie à Margilan et à l’héritage créatif des maîtres tisserands de soie de la dynastie Mirzaahmedov. L’une des publications les plus récentes sur laquelle la délégation permanente a travaillé est un livre de toute beauté intitulé « Ouzbékistan. Une expérience des trésors culturels à colorier », qui propose une exploration en profondeur du riche patrimoine culturel de l’Ouzbékistan, de l’architecture du Ve siècle aux artistes d’aujourd’hui, et présente au lecteur certains des plus beaux monuments architecturaux du monde à Samarkand et à Boukhara, des palais aux mosquées, médersas et mausolées.

Nous avons également accordé une grande attention aux programmes visant à accroître la visibilité des auteurs ouzbeks et à promouvoir la littérature ouzbèke dans le monde entier en accordant une aide financière pour la traduction d’œuvres de la littérature classique et contemporaine.

En 2015, avec le soutien de la Délégation permanente, un certain nombre d’œuvres littéraires de l’un des représentants les plus influents de la littérature contemporaine ouzbèke, Erkin Azam, ont été traduites en anglais et en français.

Au cours de l’année écoulée, en collaboration avec la Fondation Islam Karimov, la Délégation permanente a soutenu un projet de traduction en anglais et en français d’un roman de l’éminent écrivain et intellectuel ouzbek Abdulla Qadiri, un homme qui a joué un rôle clé dans l’élaboration de la littérature moderne ouzbèke.

La Délégation permanente a également publié des catalogues de peintures de deux des représentants les plus remarquables des arts visuels contemporains en Ouzbékistan, Bobur Ismailov et Javlon Umarbekov. Ces publications ne sont pas seulement une introduction aux réalisations et chefs-d’œuvre les plus significatifs des artistes, mais aussi un hommage à leur énorme contribution à l’amélioration de la visibilité des arts visuels contemporains ouzbeks et à la promotion d’une école nationale d’art.

En vue de promouvoir la portée et le style de l’art contemporain ouzbek et de stimuler l’intérêt pour les riches traditions, la culture et les valeurs spirituelles du peuple ouzbek, la Délégation permanente a organisé de nombreuses manifestations culturelles, notamment des expositions d’œuvres des grands artistes ouzbeks Bobur Ismailov, Javlon Umarbekov, Davron Toshev, Chingiz Akhmarov, Fayzulla Ahmadaliev et le miniaturiste de Boukhara Bobur Muhammedov à Paris, Washington et Tachkent.

Au printemps 2015, à l’occasion du festival de printemps de Navruz, la Délégation permanente de l’Ouzbékistan auprès de l’UNESCO a organisé une manifestation culturelle consacrée à la littérature et aux arts ouzbeks à l’ambassade d’Ouzbékistan à Washington. L’événement a lancé la traduction anglaise du livre « Farewell to Fairy Tales » du célèbre auteur ouzbek Erkin Azam, et comprenait également une exposition de peintures des grands artistes ouzbeks Javlon Umarbekov et Bobur Ismailov, ainsi que des performances au piano de Fatima Ahmadova, une jeune pianiste talentueuse étudiant au Conservatoire d’État de musique de Tachkent.

En avril 2015, la Délégation permanente a organisé une soirée de littérature, d’art et de musique ouzbeks à Paris. L’un des temps forts de l’événement a été le lancement du livre « Adieu aux contes de fées », la traduction française de la prose choisie par Erkin Azam, auteur et dramaturge ouzbek de premier plan.

En mai 2013, à l’Académie diplomatique de Paris, la Délégation permanente a accueilli une présentation de l’une des meilleures créations du cinéma contemporain ouzbek, « Heaven is my Abode », un long métrage qui a été largement acclamé par la critique internationale.

La Délégation permanente a également accueilli une série de conférences internationales pour rendre hommage à de grands savants d’Asie centrale, dont l’astronome du XVe siècle et souverain de Samarkand, Mirzo Ulugh Beg, qui a fait de Samarkand le centre du monde de l’astronomie du XVe siècle, et le grand médecin et polymathe Abu Ali Ibn Sina, mieux connu en Occident sous le nom d’Avicenne.

Afin de sensibiliser la communauté internationale à la contribution de l’Asie centrale à la civilisation mondiale, la délégation permanente a également coordonné la production de films documentaires explorant la vie et l’héritage scientifique d’Avicenne et d’Ulugh Beg.

La Délégation permanente de l’Ouzbékistan auprès de l’UNESCO a été l’un des initiateurs et organisateurs de la conférence internationale « La Renaissance en Asie centrale dans l’histoire de la civilisation mondiale », qui portait sur l’héritage scientifique et créatif des grands scientifiques et universitaires de la Renaissance orientale, ainsi que du séminaire international de l’UNESCO « Les grands moments du dialogue dans l’histoire humaine : bilan, leçons et perspectives », consacré à un projet de l’UNESCO véritablement visionnaire, à savoir la publication d’une série complète d’histoires générales et régionales. Tenus à Samarkand du 28 au 30 août 2017, cette conférence et ce séminaire ont réuni plus de 200 participants du monde entier, y compris des organisations internationales telles que l’OCI, l’ISESCO, l’ONU, l’OMT et d’autres.

En collaboration avec la Fondation Islam Karimov, la Délégation permanente a organisé pendant l’été 2017 une exposition de 18 jours à Tachkent intitulée « Le fil qui unit les générations », visant à promouvoir l’art unique du tissage de la soie en utilisant des échantillons de l’héritage créatif et à présenter le travail de maîtres tisserands de Margilan dans l’est de l’Ouzbékistan.

Il convient également de mentionner qu’au cours des deux dernières années, le Délégué permanent a mené une campagne sur les médias sociaux pour sensibiliser le monde entier aux monuments architecturaux, à l’histoire, à la culture et aux traditions de l’Ouzbékistan.

La Délégation permanente a également aidé à élaborer des programmes éducatifs pour les enfants ayant des besoins spéciaux qui reçoivent une assistance au Centre national pour l’adaptation sociale, une organisation caritative en Ouzbékistan qui fournit une aide complète dans le domaine de l’éducation et du traitement des enfants ayant des besoins spéciaux.

La Délégation permanente a facilité les visites d’experts médicaux de l’association française « La chaîne de l’espoir » en Ouzbékistan. Dans le cadre d’une campagne de charité soutenue par l’association française et la fondation caritative You Are Not Alone, des experts médicaux français ont opéré 66 enfants ouzbeks atteints de maladies cardiaques congénitales provenant de familles à faible revenu et d’orphelinats. Au cours de ces visites, les experts médicaux français ont donné des cours de maître à leurs collègues des établissements médicaux ouzbeks.

Au cours de l’année écoulée, la Délégation permanente a travaillé en étroite collaboration avec le Centre du patrimoine mondial de l’UNESCO et le Conseil international des monuments et des sites sur le projet d’ériger un mausolée sur le site funéraire du père fondateur de l’indépendance de l’Ouzbékistan, Islam Karimov, sur le territoire adjacent à la mosquée Hazrat Hizr à Samarkand. Grâce à cette coopération, le mausolée, qui incarne les meilleurs éléments de l’architecture d’Asie centrale, a été construit en stricte conformité avec les critères et recommandations de l’UNESCO pour minimiser l’impact du projet sur l’apparence historique de ce Site du patrimoine mondial.

Au cours de la période couverte par le présent rapport, la Délégation permanente de l’Ouzbékistan a organisé la participation de représentants de l’Ouzbékistan à des événements clés de l’UNESCO. En outre, la Délégation a organisé des visites de dirigeants et de représentants de l’UNESCO en Ouzbékistan. Les réunions et les entretiens, y compris ceux de haut niveau, se sont révélés productifs ; les accords conclus se sont traduits par la mise en œuvre de projets axés sur l’Ouzbékistan. Conformément aux principaux objectifs de l’UNESCO, la délégation permanente a fourni une assistance pour attirer une aide technique et financière en Ouzbékistan. De plus, chaque année, des spécialistes de divers départements et organisations ouzbeks ont participé à des ateliers et à des formations tant dans le pays qu’à l’étranger.

Grâce à nos efforts en 2009, l’Ouzbékistan a été élu au Conseil exécutif de l’UNESCO. Cette participation active a également facilité la promotion des intérêts de la République dans le cadre du mandat de l’UNESCO. Avec l’aide de la Délégation permanente, les délégations officielles du gouvernement ouzbek ont également participé aux sessions ordinaires des organes directeurs de l’UNESCO, du Conseil exécutif et de la Conférence générale.

Des réunions d’information et des séminaires axés sur le développement du système éducatif en Ouzbékistan, ainsi que sur la mise en œuvre progressive des réformes ont également été organisés.

Au cours de la période couverte par le présent rapport, la Délégation permanente a également coordonné une série de manifestations visant à développer et à élargir la collaboration bilatérale entre l’Ouzbékistan et l’UNESCO, notamment en familiarisant la communauté internationale au sens large avec les réalisations de la République depuis son accession à l’indépendance. En particulier :

24-28 août 2013 : première visite officielle de la Directrice générale de l’UNESCO Irina Bokova en Ouzbékistan, au cours de laquelle elle a rencontré le président de la République, Islam Karimov, le vice-Premier ministre Adham Ikramov et le ministre des Affaires étrangères, Abdulaziz Kamilov.

Octobre 2008 : le forum international « Comment développer et promouvoir le tourisme culturel dans les pays riverains de la route de la soie » s’est tenu à Tachkent.

En vue d’accroître l’intérêt des jeunes pour l’état actuel et le développement futur du système juridique ouzbek, la Délégation permanente a organisé, en collaboration avec le centre de recherche scientifique de la Cour suprême de la République, une olympiade étudiante annuelle intitulée « Réforme judiciaire en République d’Ouzbékistan : les meilleures pratiques et perspectives ». (2010)

En 2010, un documentaire sur l’Ouzbékistan tourné par l’équipe de la chaîne de télévision française France 2 a été diffusé pour la première fois à Paris. Le film a été projeté deux fois et a également été publié sur le site Internet de la chaîne. France 2 fait partie de France Télévisions, la plus grande entreprise publique de France.

La délégation permanente s’est efforcée d’attirer des fonds (361 769,50 USD), fournis par le gouvernement de l’Arabie saoudite, pour mettre en œuvre le projet de l’UNESCO visant à préserver la collection de manuscrits de l’Institut Al-Biruni d’études orientales, de l’Académie des sciences de la République d’Ouzbékistan. L’objectif de ce projet était d’améliorer les connaissances de base des spécialistes de l’Institut afin de préserver ces manuscrits uniques, de fournir à l’Institut l’équipement et le matériel nécessaires pour créer les conditions propices au stockage des documents historiques, etc.

En 2010, la Délégation permanente a organisé une visite du Directeur du Centre d’oncologie médicale de la clinique de la Pitié-Salpêtrière, le Professeur David Khayat. L’objectif de cette visite était d’échanger des méthodes diagnostiques modernes et d’appliquer les pratiques européennes dans le domaine du diagnostic et du traitement efficaces des maladies oncologiques, ainsi que de faciliter la familiarisation pratique avec le travail des organismes oncologiques dans la République.

Dans le cadre de la célébration de l’anniversaire de l’indépendance de l’Ouzbékistan et dans le but de promouvoir davantage le riche patrimoine historique et culturel de l’Ouzbékistan en Europe, la Délégation permanente a participé en 2010 et 2011 à l’exposition internationale « Foire de la Lavande » dans la ville de Digne-les-Bains, dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Le stand de l’Ouzbékistan comprenait des expositions d’art et d’artisanat. Les participants ont également reçu des informations sur le potentiel touristique et économique de l’Ouzbékistan. Les médias français ont présenté une série de publications, dont 3 articles dans le journal « La Provence » sur le patrimoine culturel de l’Ouzbékistan et son potentiel touristique. En outre, les journalistes ont reçu des informations qui ont été incluses dans des reportages spéciaux diffusés par les stations de radio de Provence-Alpes.

En 2010, le deuxième tournoi international Kurash, « Grand-Prix du Président d’Ouzbékistan », a été organisé à Bordeaux. Cet événement comportait également un programme de concerts de célèbres artistes ouzbeks.

La même année, la Délégation a organisé une exposition de photographies au Sénat français. Intitulée « L’Ouzbékistan à travers les yeux français », cette exposition présentait les œuvres de diplomates, d’hommes d’affaires et de touristes français qui avaient visité l’Ouzbékistan et capturé la particularité ethnique, la richesse des couleurs orientales et la vie moderne de la région.

La création d’un centre de documentation sur le patrimoine culturel de l’Ouzbékistan a été négociée avec succès, en partenariat avec le ministre de la Culture et des Sports de l’Ouzbékistan. Ce projet comprenait l’acquisition de matériel informatique numérique pour la documentation des monuments historiques, architecturaux et archéologiques de l’Ouzbékistan. (2010)

Des accords ont été conclus sur la création d’un centre de chimie expérimentale pour les jeunes scientifiques sous les auspices de l’Institut de chimie bioorganique de l’Académie des sciences d’Ouzbékistan, qui a été le principal partenaire de l’UNESCO dans ce projet. (2010)

Un centre d’information scientifique a été créé à l’Université des technologies de l’information de Tachkent (TUIT), avec comme principaux partenaires la TUIT, la Bibliothèque nationale Alisher Navoi d’Ouzbékistan, le Conseil supérieur des examens et le Centre d’essai de l’État. L’objectif étant de fournir du matériel scientifique et éducatif sur les réalisations des scientifiques ouzbeks. (2010)

En 2011, les travaux de publication d’un magazine trimestriel illustré en français et intitulé « Ouzbek’infos » ont commencé. Cette publication visait à informer les Européens des réalisations de l’Ouzbékistan au cours de ses 20 années d’indépendance et de son riche patrimoine spirituel, historique et culturel, ainsi que de son potentiel d’investissement économique et touristique.

En 2011, la Délégation permanente a permis à des sportives ouzbèkes de participer à la troisième édition d’une série de Grands Prix de gymnastique rythmique en neuf étapes à Thiais (France). 150 des sportives les plus fortes provenant de 24 pays ont participé à ce tournoi international.

La délégation a également pris des dispositions pour que l’équipe nationale ouzbèke participe au 31e Championnat du monde de gymnastique rythmique à Montpellier. Les experts ont considéré ce tournoi comme crucial pour l’obtention de la licence pour participer aux Jeux Olympiques de Londres en 2012.

En vue de préserver et de revitaliser le patrimoine vert de l’Ouzbékistan et de faciliter la collaboration entre les musées de la République et les organisations étrangères travaillant avec les parcs et jardins historiques, la Délégation permanente a contribué à une conférence internationale sur « La tradition des parcs et jardins en Ouzbékistan » qui s’est tenue en décembre 2016 dans le centre historique de Shahrisabz.